Sanda

SAN DA, qui signifie combat libre, est une boxe pieds/poings où les saisies et projections sont autorisées mais sans combat au sol. Considéré comme le "kickboxing chinois" c'est le sport de combat national en Chine.

 

En 1924, le parti nationaliste chinois crée l’académie militaire du Huang Pu dont le but est de former les militaires au combat.

 

Grâce aux bases des arts martiaux chinois et avec la collaboration de l’armée soviétique, un système de self défense/combat rapproché est développé par les instructeurs de l’académie. 


Cette discipline s’appelle d’abord SAN SHOU (littéralement: main libre)

 

Banni pendant la Révolution Culturelle, la discipline allait finalement renaître de ses cendres sous une forme nouvelle dans les années 70, le gouvernement voulait utiliser ce sport réglementé pour remplacer les combats traditionnels  sans règles ni catégories de poids.

 

Les chinois codifièrent ce style sous la forme de quatre groupes martiaux de base:

 

Da (frapper) : poing, paume, coude, doigts, tête.

Tui (shooter) : coup de pied, balayage, genou.

Shuai (projeter): lutte, projection, chute.

Na (saisir) : saisies, clés, soumission.

 

A l'image de l'ensemble des arts martiaux chinois, le SAN DA fut standardisé à l'échelle nationale. Les premières vraies règles officielles furent établies en janvier 1982. À l'origine, l'utilisation des coudes et genoux était autorisée lors des rencontres inter-militaires, mais fut interdite pour la version sportive lors des premiers championnats du monde en 1991.

 

En 1997, la Chine et les États-Unis organisent des rencontres professionnelles se basant sur des principes du kickboxing. Les chinois appellent ces matchs professionnels avec gant de boxe, sans plastrons, casques ni protèges tibia, SAN DA.

Article du blog dans le lien ci dessous:


Techniques San Da